TECHNIC

VOILIER (SAILING)

Rubrique en cours d'élaboration...
Under construction...


VÉLO COUCHÉ (RECUMBENT BIKE)


To those who want an english version of the AZUB 5 technical details and customization, I invite you to follow this link : One bike, one life...

Premier vélo AZUB IBEX

   -  Guidon bas,
   -  Freins hydrauliques Magura,
   -  Fourche à suspension blockable Suntour XCR,
   -  Suspension arrière Suntour Epicon,
   -  Extension du porte bagage "Expedition carrier",
   -  Siège en fibre classique, avec assise Ventisit,
   -  Moyeu Rohloff...

Le lien sur le site de AZUB --> ICI


Vélo actuel : AZUB 5

   -  Guidon haut,
   -  Freins V-Brake classiques,
   -  Suspension avant Meks carbon,
   -  Suspension arrière Suntour Epicon, blockable, réglable,
   -  Porte-bagage customisé par nos soins chez Azub factory,
   -  Siège en fibre et assise mousse,
   -  Moyeu Rohloff, à l'arrière,
   -  Moyeu dynamo SON à l'avant.

Le lien sur le site de AZUB --> ICI


La raison des modifications :

   1 - Le cadre du Azub 5 est infiniment plus résistant pour du long court, chargé, et en terrain accidenté. Le bras articulé arrière est très étudié et l'axe de rotation sur-dimensionné pour palier aux gros efforts de torsion que le vélo subit en charge.

   2 - La performance du cadre est aussi très étudiée pour palier aux déperditions de rendement lors des flexions successives du bras arrière. La poulie de renvoi de chaîne contribue aussi à cette amélioration très nette.

   3 - La petite roue de 20" présente l'avantage de rabaisser le centre de gravité de l'ensemble du chargement, et améliore donc la stabilité du vélo. Elle permet aussi d'adopter une position plus redressée, ce qui n'est pas désagréable au long court! 
En revanche, la position plus "verticale" du corps semblerait diminuer l'efficacité au pédalage. Ce qui est sûr, c'est qu'une petite roue présente une moins bonne capacité de franchissement des obstacles. Elle se "plante" plus facilement dans une rigole en ville, un trou un peu large, un caillou un peu gros, etc... Mais elle reste plus avantageuse à mon goût!

   4 - Le guidon haut permet plus de facilité pour greffer des accessoires qu'on trouve partout dans le commerce (sur une barre horizontale). Il permet un bien plus large débattement pour faciliter les manœuvres délicates en ville, particulièrement dans les villes super chargées d'Asie par exemple... Il n'est pas fragile en cas de chute, contrairement au guidon bas, même si Azub a bien étudié ce problème. J'en ai fait les frais...
Son seul inconvénient est la position moins confortable apparente comparée au guidon bas, mais à l'usage, il est très facile de se détendre un bras pendant que l'autre garde le cap! Et en terrain accidenté (les 2 bras cramponnés au guidon...), pas de souci, on ne fait jamais des milliers de kilomètres avec 40kgs de bagages et un kangourou sous les fesses...

   5 - Les freins V-brake bien classiques sont une évidence avec du recul! On trouve les patins sans trop de difficulté dans les grandes villes, et on freine à coup sûr, ce qui n'est pas le cas des Magura hydrauliques bien trop fragiles!!! Surtout s'ils sont exposés à une chute comme dans le cas du guidon bas... (cf. article dédié)

   6 - La suspension avant nécessite d'être à la hauteur du parcours envisagé, ou il devient plus judicieux de rester sur une fourche sans suspension. Budget oblige parfois... La Meks n'est pas une entrée de gamme dans son gene, contrairement 
à la Suntour initiale! Longévité et fiabilité assurée, ce qui n'est pas un luxe selon les endroits qu'on fréquente...

   7 - La suspension arrière est restée identique, très fiable et super facile à régler.

   8 - Le porte-bagage customisé restera la plus grosse innovation, pour ne pas dire révolution du vélo couché de voyage! Dommage que Azub ne la commercialise pas, car je l'ai inventé à partir de leur gabarit de fabrication du Expedition carrier, et il leur serait très facile d'en faire la promotion auprès de ceux qui veulent vraiment voyager au long court. La stabilité du vélo, sa maniabilité, son centre de gravité ultra rabaissé, et la capacité de portage largement optimisé en fait un INDISPENSABLE outils adaptable sur différents modèles, toute prétention gardée. (à suivre bientôt, des photos de l'ensemble) Il n'y a qu'à essayer une seule fois pour être bluffé par la différence!

   9 - L'assise mousse est la seule erreur finalement, pour avoir cédé au confort quand le matos est neuf... La mousse s'affaisse super vite, de mauvaise qualité. Le siège Ventisit est un brin dur au début, mais il a le mérite de ne pas s'affaisser et de mieux respirer! Il drainera l'eau plus facilement aussi en cas de pluie...

 10 - Le moyeu Rohloff nécessite un vrai article à lui tout seul. Pour faire court, personne ne vous parlera de sa longue période de rodage pendant laquelle il vous semblera que votre voisin avec un dérailleur classique grimpe des murs en sifflant alors que vous crachez vos poumons! Dômmage... Un autre détail important : toute la pignonerie est entraînée lorsque on est en roue libre dans une descente par exemple, ce qui limite aussi la performance du vélo par effet de friction des engrenages. Apparement, c'est bien 1500 à 2000kms qui permettront d'arriver aux résultats que Rohloff prône dans ces tests comparatifs sur leur manuel. Tout ça est bien dommage (l'effet de surprise) quand on met 1200 euros au bas mot dans un accessoire, certes très fiable, mais dont on pourrait réduire le coût de la déception si le moyeu était rodé en usine par exemple. Question à poser à Rohloff directement, mais je n'en ai pas eu le temps... Manque de clarté, de transparence de la part des revendeurs, ou incompétence peut-être aussi?

 11 - Customisation des guide-chaînes dont la friction avec la chaîne elle-même occasionne encore trop de perte de performance! J'ai ajouté une poulie de renvoi sur le retour de chaîne, enlevé la quasi totalité des guides, et outre la place libérée sous le cadre entre les deux roues (cf. photos du porte-bagage), c'est encore un solide gain de performance, et de bruit, et d'accessoires à remplacer trop souvent!... (difficiles à trouver, matériaux spécial, résistant à l'abrasion)

 12 - Le moyeu dynamo SON couplé à un E-Werk permet une autonomie totale extra-ordinaire sur le plan énergétique!

Évidemment, le tout représente un certain budget que tous ne pourront se payer. Il y a mille et un sites de bricoleurs avertis qui donnent de bonnes solution intermédiaires pour tout budget.
Je n'ai voulu parler que de mon choix ici, car ma vie s'est organisée autour du vélo aujourd'hui, et devra le rester par choix pour longtemps! Plus de voiture, plus de maison ni d'appart, rien. Juste ce vélo et la liberté de ne (presque) rien posséder!

Amis vagabonds de la simplicité, voyageur averti ou simple amateurs de vélo couché, je suis à la disposition de tous pour discuter tant et plus de technique et autres astuces avec vous!
Mais s'il vous plaît, veillez à ce qu tous vos commentaires, même les plus négatifs, soient suivis de solutions créatives ou vraies question constructives...

Merci à tous pour votre intérêt! Et bonne route... :)


Pour l'histoire en détail, depuis les premiers tours de roue avec l'Ibex jusqu'à aujourd'hui, visitez Premiers essais..., puis La solution...


PS : AZUB a fait un geste très généreux en nous proposant "l'échange standard" de nos vélos initiaux pour ceux dont nous sommes totalement satisfaits aujourd'hui! 
Envisagez donc de contacter AZUB via Honza, avant tout achat d'un vélo couché. Excellent conseil technique de la part d'une entreprise "familiale" de passionnés, expérimentés dans le voyage, et prêt à relever tous les défis quand la situation le nécesssite! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Réagissez ici!

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Citoyen du Monde
Chercheur de Simplicité, Voyageur Passeur, je m'émerveille face à l'extrême Beauté de notre Mère Nature et me questionne sur le fonctionnement des communautés humaines.